Le Venezuela annonce le sauvetage de 8 soldats qui avaient été enlevés par des groupes armés colombiens

Ce lundi vers minuit, le ministre vénézuélien de la Défense, Vladimir Padrino Lopez, a annoncé sur Twitter le sauvetage de 8 soldats des Forces Armées Nationales Bolivariennes (FANB) qui avaient été enlevés par des groupes armés irréguliers en Colombie
Publicado en

Francés

0 0


Venezuela

Ce lundi vers minuit, le ministre vénézuélien de la Défense, Vladimir Padrino Lopez, a annoncé sur Twitter le sauvetage de 8 soldats des Forces Armées Nationales Bolivariennes (FANB) qui avaient été enlevés par des groupes armés irréguliers en Colombie.

Padrino a publié l’information accompagnée d’une déclaration publiée par la FANB via Twitter et publiée sur son site web.

«En ce moment, accompagnés d’un excellent groupe de médecins militaires, nous fournissons des soins à 8 courageux patriotes qui, après avoir été enlevés par des groupes criminels colombiens, ont été sauvés aujourd’hui dans l’État d’Apure. Rien ne nous arrête», a déclaré López.

De même, le ministre vénézuélien des Affaires Étrangères, Jorge Arreaza, s’est fait l’écho de cette information et a exprimé sur Twitter sa joie du retour des soldats vénézuéliens dans leur pays. «Quelle joie !, Vive nos Forces Armées Nationales BOLIVARIENNES ! Bienvenue à la maison, braves compatriotes. La lutte pour la souveraineté continue !» a déclaré Arreaza.

À la mi-mai, le ministre vénézuélien de la défense a confirmé la capture des huit membres des Forces Armées Nationales Bolivariennes (FANB), qui étaient tombés dans une embuscade dans l’État d’Apure, une région frontalière avec la Colombie qui a été le théâtre d’affrontements entre l’armée et ces groupes armés colombiens.

Le 9 mai, le groupe armé a envoyé à la FANB une «preuve de vie» des otages, et Padrino López a exhorté la communauté internationale, les organismes multilatéraux et les organisations de défense des droits de l’homme à exiger que les ravisseurs préservent l’intégrité physique des soldats et les libèrent.

Le ministre de la Défense et le ministère vénézuélien des Affaires Étrangères ont confirmé qu’ils avaient déjà établi des «contacts» et une «coordination» pour obtenir la libération des combattants vénézuéliens. «Nous ne ménagerons aucun effort et épuiserons toutes les voies possibles pour les récupérer sains et saufs», a déclaré Padrino.

Entre-temps, le ministre des Affaires Étrangères, Jorge Arreaza, a déclaré sur Twitter qu’ils travaillent déjà avec le Comité International de la Croix-Rouge (CICR) pour créer «les conditions nécessaires» à «une libération sûre et rapide» des soldats, qui auraient été enlevés le 23 avril, selon les médias.

Des combats entre des groupes irréguliers colombiens et les FANB se déroulent depuis au moins deux mois dans la zone frontalière entre l’État vénézuélien d’Apure et le département colombien d’Arauca. Fin mars, Caracas a ordonné le déploiement d’une opération visant à sécuriser sa zone frontalière, après avoir accusé Bogota de négliger délibérément la zone pour faciliter les actions des groupes armés liés au trafic de drogue.

Voici le communiqué publié par le Venezuela

La Force Armée Nationale Bolivarienne informe avec un plaisir insondable qu’aujourd’hui, 31 mai de cette année, les huit (8) professionnels militaires enlevés par des groupes armés irréguliers colombiens depuis le début de ce mois ont été sauvés par l’opération «Águila Centenaria». Comme nous l’avons récemment communiqué, nous avons déployé d’énormes efforts pour retrouver nos frères patriotes, qui sont heureusement parmi nous sains et saufs. D’autre part, nous informons le public que nous sommes toujours à la recherche de deux (02) autres soldats.

Nous saluons la discipline, le courage, la loyauté et le professionnalisme dont ont fait preuve ces combattants qui reviennent dans nos rangs, non seulement pour avoir risqué leur vie sur le champ de bataille, en accomplissant leur serment de défendre la nation, mais aussi pour avoir maintenu un moral élevé et un esprit de corps inébranlable dans des circonstances extrêmement défavorables ; à cet égard, ils bénéficieront de soins médicaux spécialisés et du soutien nécessaire pour leur garantir des conditions sanitaires optimales.

Nous sommes infiniment reconnaissants à tous ceux qui ont rendu ce sauvetage possible, ramenant la tranquillité au cœur de l’institution armée et surtout à leurs familles, qui pourront bientôt les retrouver dans leurs foyers. Pour nous, la vie et l’intégrité physique de nos soldats ont toujours été au-dessus de tout ; par conséquent, nous rejetons catégoriquement les manipulations médiatiques et les manipulations pallangristes des faiseurs d’opinion, qui ont essayé de politiser la violence incarnée par les factions terroristes à la frontière entre la Colombie et le Venezuela, et spécifiquement une situation aussi regrettable que celle-ci.

Conformément aux instructions précises données par le citoyen Nicolás Maduro Moros, Président Constitutionnel de la République Bolivarienne du Venezuela, notre Commandant en Chef, nous continuerons à combattre les organisations criminelles qui cherchent à utiliser le territoire national sacré pour commettre des crimes transnationaux qui affectent la paix, le développement et la stabilité du pays.

Chávez vit… la Patrie Continue !

Indépendance et Patrie Socialiste… Nous vivrons et nous gagnerons !

L’indépendance ou rien !

Loyaux toujours… Traîtres jamais !

Le soleil du Venezuela est né dans l’Essequibo !

Caracas, 31 mai 2021

VLADIMIR PADRINO LÓPEZ

Général en chef

Compártelo

Comentarios