Le Venezuela sous sédition : le lien entre Duque, Guaidó, Trump et Goudreau dans l’Opération Gédéon

Le président de l’Assemblée Nationale du Venezuela, Jorge Rodriguez, a déclaré lundi que les allégations faites par Caracas, avant, pendant et après l’Opération Gédéon échoué, exécutée il y a un an contre son pays, ne sont plus des spéculations mais des «faits constatés» de versions qui – à l’époque – ont été invisibilisées par les médias qui […]
Publicado en

Francés

0 0


Venezuela

Le président de l’Assemblée Nationale du Venezuela, Jorge Rodriguez, a déclaré lundi que les allégations faites par Caracas, avant, pendant et après l’Opération Gédéon échoué, exécutée il y a un an contre son pays, ne sont plus des spéculations mais des «faits constatés» de versions qui – à l’époque – ont été invisibilisées par les médias qui mettaient en doute les déclarations du gouvernement vénézuélien.

«Ce ne sont plus des preuves, ce ne sont plus des indications, ce sont déjà des faits constatés», a souligné Rodriguez lors d’une conférence de presse à Caracas devant les médias nationaux et internationaux, où il a souligné que, bien que les avertissements de son gouvernement aient été rejetés par «les grands médias», la vérité a finalement prévalu.

Rodriguez a profité de l’occasion pour décrire l’Opération Gédéon comme «la plus grave agression mercenaire et paramilitaire contre l’intégrité territoriale du Venezuela qui se soit produite au cours du dernier siècle et demi», une action qui, selon lui, a été menée avec le consentement et la complicité du Gouvernement Colombien, dirigé par Ivan Duque, selon RT.

En ce qui concerne ce récit des événements qui se sont produits il y a un an, avec lesquels il était prévu d’envahir le Venezuela pour enlever et/ou assassiner le président Nicolas Maduro ainsi que d’autres membres du pouvoir d’État vénézuélien, Rodriguez a déclaré qu’il était nécessaire parce qu’après la capture en Colombie de plusieurs personnes impliquées dans les événements, finalement toutes les allégations du Venezuela sont confirmées.

«La capture des frères Sequea, Yacsy (Álvarez) Mirabal et Rayder Russo alias ‘Pico’, il est confirmé que tout ce que nous avions dit sur la relation entre Iván Duque, Juan Guaidó, le mercenaire Jordan Goudreau et la relation à son tour de Goudreau avec l’administration de Donald Trump, était complètement vrai et est absolument prouvé à l’heure actuelle», a-t-il souligné.

Contexte et plaintes du Venezuela auprès de l’ONU

Le parlementaire a rappelé qu’en 2019, la vice-présidente, Delcy Rodriguez, a pris la parole devant Les Nations Unies pour démentir les fausses accusations de Duque et présenter les coordonnées de trois camps paramilitaires qui ont été installés en Colombie, plus précisément dans les régions de Maicao, Ríohacha et Santa Marta, lieux où les mercenaires de l’Opération Gédéon ont été formés par des conseillers américains.

Il a déclaré que le Parlement vénézuélien prendra les mesures correspondantes pour «insister sur l’extradition de Jordan Goudreau» pour sa participation à ces actions, qui sont liées à la tentative d’assassinat avec des drones exécutée à Caracas contre Maduro le 4 août 2018, dans laquelle Rayder Russo avait été désigné comme l’un des auteurs intellectuels.

À propos de cette action, Rodriguez a déclaré que ce n’est qu’après le 3 septembre 2020 – lorsque Russo a été capturé en Colombie – que la version que le Venezuela avait dénoncé un an plus tôt a commencé à être divulguée dans les médias.

«Les témoignages des personnes impliquées dans l’opération Gédéon sont évidents, publics et notoires. Cependant, la Colombie a démenti tous ces plans», a déclaré Rodriguez, qui a également rappelé que les signatures qui figurent dans le contrat signé entre Guaidó, Goudreau, Juan José Rendón et Sergio Vergara, ont été entièrement vérifiées.

Le parlementaire a ajouté que dans ce contrat «macabre» établi avec «l’entrepreneur mercenaire» Silvercorp USA pour envahir le Venezuela, il était prévu d’éliminer les limites du pays sud-américain et de remplacer ses Forces Armées par une entreprise nord-américaine.


¿Disfrutaste este artículo? Déjanos una propina y ayúdanos a financiar este medio

Compártelo

Comentarios